Profession : femme de pilote - Les dessous d’une vie dans l'ombre d'un demi dieu

NDLR : Article à prendre au douzième degré. Ne vous vexez pas les copains, c’est la classe de piloter des avions. Je sais. On sait.

Profession : femme de pilote

Je suis mariée à un pilote de ligne / dieu grec / super-héros. Je passe ma vie entre spas et voyages de luxe. Parce que oui, je voyage gratuitement. Et, par définition, je suis hôtesse de l’air. Enfin j’étais, depuis que nous sommes mariés, je ne travaille plus. Sauf si redécorer la maison et dépenser son salaire comptent comme un travail ? Après tout, ça m’occupe. De toutes façons, on ne se voit jamais. Il fait le tour du monde trois fois par semaine. La vie de femme de pilote, ça fait rêver (et ça pue les clichés). Retour sur ces dernières années délirantes.


Profession : femme de pilote
- Les dessous d’une vie dans l'ombre d'un demi dieu

Malgré sept ans à vous raconter nos voyages, je ne me suis jamais épanchée sur ma vie personnelle -sauf lorsqu’il s’agit de voyager avec un bébé. Ne vous méprenez pas, je suis fière de mon mari et n’en revient toujours pas qu’il pilote des gros joujoux comme ça quand je galère à faire un créneau avec la Fiat 500 de ma mère. Je suis extrêmement reconnaissante des aventures dans lesquelles sa profession nous a mené -du moins, la plupart. Mais être mariée à un pilote de ligne, ça requiert avant tout un bon sens de l’humour. Best of du pire!

#cape d’invisibilité

Qui n’en a jamais rêvé ? En 2013, sur une plage de Batu Karas, je me suis découvert un pouvoir magique. G vient de dégoter son premier contrat de pilote de ligne. On rencontre ce canadien avec qui la discussion va bon train. Ce jusqu’à la question fatidique : vous faites quoi dans la vie? G prononce le mot pilote, et je disparais instantanément. Le mec a la mâchoire qui se décroche comme s’il venait de voir un caribou sur une planche de surf. Le scénario se répète à chaque fois. Au fil des rencontres, nous établissons une stratégie : d’abord parler de mon métier -pas femme de pilote, l’autre-, ensuite du sien. Stratégie peu concluante. Changement de tactique. Dorénavant, G n’est pas pilote de ligne. Il travaille à l’aéroport. Les gens l’imaginent au comptoir ou porter des bagages, on peut continuer à parler voyage, coconuts, surf ou sirop d’érable.

#l’Agent immobilier

Hong Kong, en pleine recherche d’appartement. On marche depuis quinze minutes avec un agent immobilier qui, après nous avoir gratifié d’un hochement de tête en guise de bonjour, ne nous adresse pas un mot. Arrive le moment où il demande ce que G fait dans la vie -on ne parle pas aux femmes d’expats, femmes d’expats aussi, c’est un métier. On en reparlera. Le visage du mec s’illumine, il stoppe net et sert la main à G “Very nice to meet you, Sir”. Are. You. Kidding. Me?

#Le cliché de l’hôtesse

Retour aux racines pour un séjour dans la campagne où G a grandit. On entre dans un café où il n’a pas mis les pieds depuis dix ans. Toute excitée, la gérante l’embrasse “Wahou tu es pilote de ligne maintenant!”. Elle me dévisage et lui dit “Et tu nous as ramené une petite hôtesse de l’air avec ça!”. Bonjour. Je suis là, juste à côté. Putain de cliché. Non. Merde. Bonjour. Oui. On va manger ailleurs?

#copines en chaleur

Sérieusement les filles, je suis juste à côté. Remettez vos culottes. Un peu de tenue. Oui, il est beau en uniforme. Non, je n’ai pas de photos. Oui, il a des copains célibataires. Non, tous les pilotes de ligne ne ressemblent pas à Tom Cruise dans Top Gun.

#gros cerveau

- G, tu nous montres la route, t’es pilote de ligne, tu sais mieux que nous. - G a dit que c’était par là, il est pilote, on peut lui faire confiance! - Tu vois dans le noir toi, tu as des yeux de pilotes! Oui, et il voit même à travers les murs. Il ne se trompe jamais et il sait tout faire. Son cerveau est sur-puissant. À côté, Spiderman peut aller se rhabiller. D’ailleurs, maintenant qu’on en parle, c’est épuisant toute cette perfection au quotidien. Pas facile à vivre. Et il ne trouve jamais de casque à sa taille, c’est embêtant -à quand une taille gros cerveau de pilote?

#Quand la famille s’y met

Je suis passée de “la créa qui a fait la pub qui passe à la télé!'“ à la freelance qui fait des gribouillis pour gagner de quoi se payer le spa. Mon chiffre a doublé depuis que je bosse à mon compte, je jongle entre 1.000 projets, je suis devenue illustratrice, j’ai écrit un livre de voyage, je… Chuuut. Toi femme de pilote. Mais… Chut.

#problèmes de riches

On a douze helpers à la maison -pardon, au château!-, un chauffeur et un hélipad sur le toit. On mange du caviar au petit-déj et on remplit la piscine de champagne tous les samedis -que le samedi, parce qu’il ne faut pas exagérer quand même. On a une vie parfaite qui nous est tombée dessus dans avoir bougé le petit doigt -il n’y a pas eu d’études, pas d’années de chômage, pas de sacrifices. Que du caviar et des bulles! Et on voyage gratuitement. Donc pas question que je commence à partager mes états d’âmes sur la vie d’expat, sur la distance ou quoi que ce soit dans le genre. Non mais! Il ne manquerait plus que ça.





Je vous laisse, j’ai rendez-vous au salon de massage
et ensuite je dois organiser notre prochain week-end au Bahamas.
Sur notre île privée. Quoi? On n’aime pas le monde.